Quel adepte du foot n’a pas rêvé de fouler le sol du pays de Pelé et de Ronaldinho ? C’est le rêve qu’ont réalisé cinq jeunes Mauriciens il y a quelques jours.

Pour cette édition du Neymar Jr’s Five, la bande d’amis, surnommée les Black Stars 91, n’a pas manqué de faire mouche sur la scène internationale. Après avoir surclassé une trentaine d’équipes mauriciennes en mai dernier, ils se sont frottés à une quarantaine d’équipes internationales à Santos, au Brésil.

C’est là-bas, au centre de formation de Neymar da Silva Santos Junior, que s’est tenue, du 9 au 12 juillet, la phase finale de ce tournoi « 5-a-side » à l’initiative du capitaine de la Seleçao et aux avant-postes du FC Barcelone.

Leur entrée en matière a, en effet, fait forte impression : se défaire des équipes américaine, turque, japonaise et malte dans leur pool aura témoigné de leur talent.

Encensés par les éloges que leur a valus cette prestation, les Mervyn Jocelyn, Clarel Jackson, Bruno Mariane, Stéphane Nabab et Nikhil Gadarsing se sont mesurés, avec succès, au Kosovo en 16e de finale. Les 8es de finale s’annonçaient cependant plus corsées face aux Pays-Bas, grande nation du foot. Avec un joueur blessé sur le terrain et privés de remplaçant (le footballeur Christopher L’Enclume avait dû rester à Maurice), les Black Stars 91 n’ont pu faire la différence. Victoire expéditive (5-0) de la Hollande qui, selon le principe de jeu, devait faire sortir, l’un après l’autre, les joueurs mauriciens à chaque but inscrit. Mais ces derniers auront tout donné et n’ont, selon Clarel Jackson, pas à rougir de s’être inclinés face aux vice-champions de cette compétition.

C’est l’équipe brésilienne Anjos de Bola qui remporte le voyage à Barcelone pour rencontrer Neymar Jr et le voir évoluer durant un match du FC Barcelone.

Si le parcours s’est achevé trop tôt pour nos compatriotes, l’aventure aura néanmoins été enrichissante pour ces jeunes de 24 ans en moyenne. Niveau de jeu impressionnant, confrères internationaux sympas, partage et découverte de cultures différentes… Somme toute, une expérience épatante que chérissent nos compatriotes, tout fiers d’avoir eu l’occasion de promouvoir l’image du pays sur la scène mondiale.