Paul Bérenger n’en fait plus un mystère. Le « mood » n’y est plus entre les partenaires du Remake. Mais il précise néanmoins que son parti ne prendra pas la décision de « mettre fin » à l’accord électoral qui le lie au MSM. C’est donc naturellement que le leader des mauves confirme que les deux partis ne partageront pas la scène lors du meeting du 1er Mai, qui n’aura tout simplement pas lieu pour le MMM.

Si le remake est presque OFF, les pourparlers sur la réforme électorale sont bien ON pour Bérenger. Il dit vouloir aborder « sans tabou » des discussions sur la IIe République. En précisant au passage les conditions dans lesquelles son parti pourrait participer à un gouvernement d’alliance avec le PTr ou un autre parti.