Le ministre des Finances embarque, ce soir, pour trois missions sur trois continents, toutes déterminantes pour l’avenir économique du pays. Vishnu Lutchmeenaraidoo fera d’abord escale à Dubayy, avant de s’envoler pour l’Inde puis pour Paris. L’objectif : prendre la pleine mesure du projet d’agrandissement de notre port, finaliser le traité de non-double imposition avec la Grande péninsule, et inaugurer une branche du Board of Investment.

L’escale de deux jours dans le territoire émirati permettra, dit Vishnu Lutchmeenaraidoo, de mieux appréhender le projet de développement portuaire dans lequel veut s’engager Maurice. Port-Louis étant appelé à décupler sa surface, et à être « le pôle de développement de la région ». Avec sans doute un centre de logistique portuaire sur le terrain repris à JinFei. Lutchmeenaraidoo précise qu’une rencontre est prévue avec la firme émirati Horizon Petroleum. Celle-ci souhaite, en effet, intégrer le bunkering hub du port mauricien.

Ensuite, cap sur Delhi dimanche soir. Où Roshi Bhadain, ministre des Services financier, et Ravi Yerrigadoo, Attorney General, rejoindront le Grand argentier. Leur mission : finaliser le traité de non-double imposition Inde-Maurice. Les discussions, rappelle Bhadain, durent depuis plus de sept ans. Il se dit toutefois « très confiant » que cela aboutira. D’autant que tous les stake-holders locaux ont été consultés, dit le ministre, et que Port-Louis apaisera les craintes de Delhi sur le blanchiment d’argent. Maurice, assure Vishnu Lutchmeenaraidoo, entend convaincre ses homologues indiens qu’elle est « transparente », et n’est « pas du tout un paradis fiscal ».

La visite dans la Grande péninsule sera également l’occasion d’entamer des discussions au niveau de la Bourse de Mumbai afin de la « lier », explique Roshi Bhadain, à la Stock Exchange of Mauritius. Un projet qui permettra, avance le ministre des Services financiers, de faire de Maurice le pont entre l’Inde et l’Afrique. Le pays s’apprête, en effet, à signer un Memorandum of Understanding avec la Bourse de Johannesburg.

Enfin, la troisième mission emmènera Lutchmeenaraidoo, en fin de semaine prochaine, à Paris. Où Maurice inaugurera, au sein de son ambassade, une branche du Board of Investment. Et compte lancer deux projets, la « brochure » sur les smart cities étant prête, de même que celle destinée à encourager la diaspora mauricienne à rentrer au pays.

Vishnu Lutchmeenaraidoo a profité de son point de presse de ce vendredi 12 juin pour annoncer que Joël Rault est le nouvel ambassadeur de Maurice à Paris.