Si les habitants de résidence Barkly ont obtenu un sursis, il n’en est pas de même pour ceux de La Butte. Azam Rujubali et sa famille ont été sommés d’évacuer leurs maisons pour qu’elles puissent être démolies. Celles-ci tombent sur le tracé du Metro Express.

Mobilisés depuis ce matin, ces habitants de La Butte pensaient, eux aussi, avoir obtenu un répit jusqu’à ce lundi 4 septembre.

La police est fortement mobilisée sur les lieux. Diverses personnalités politiques se rendent sur les lieux depuis ce matin, tentant de raisonner les autorités.