Le président du Mouvement patriotique estime que le gouvernement ne privilégie pas le dialogue avec les personnes qui devront être expropriées pour laisser place au Metro Express dans la région de La Butte. Pour Alan Ganoo, c’est l’occasion de revoir les lois sur l’expropriation car elles ne protégeraient pas suffisamment les droits des propriétaires.