Il est arrivé aux Casernes centrales à 18h45. Fraîchement rentré d’un voyage privé en Inde, Showkutally Soodhun s’est rendu à la police. Le vice-Premier ministre y était attendu suivant ses menaces de mort contre Xavier Duval, le 18 juillet à Flacq.

Soodhun est arrivé alors que les répétitions à l’occasion de la cérémonie officielle pour marquer les 250 ans de la police, demain, allaient bon train.

Les journalistes qui l’attendaient n’ont pu attendre la fin de l’audition dans l’enceinte des Casernes, ayant été priés de quitter les lieux. Alors que d’habitude, la police les autorise à rester aux alentours des locaux du Central Criminal Investigation Department (CCID) jusqu’à fort tard.

Suivant ces propos polémiques devenus viraux sur les réseaux sociaux, Xavier Duval a porté plainte au CCID. Outre le leader de l’opposition, un membre du PMSD ainsi que le travailleur social Rajah Madhewoo ont fait de même.

Lors d’un rassemblement à la municipalité de Vacoas-Phoenix, le 21 juillet, Soodhun avait fait son mea culpa, affirmant qu’il ne voulait aucun mal au leader du PMSD.

S’il n’a pas cautionné les propos de Soodhun, tout comme certains de ses ministres, le Premier ministre Pravind Jugnauth a toutefois estimé qu’il ne cherchait pas à nuire.