Le pouvoir des mots. Les différents intervenants à l’atelier organisé, hier, par le ministère de l’Egalité des genres sur le rôle des médias par rapport aux cas de violences faites aux femmes, ont beaucoup insisté sur ce point. Les médias traditionnels peuvent, en effet, influencer la façon dont le public perçoit les faits et les victimes. Tandis que celui-ci peut réagir, à son tour, sur les sites d’infos, parfois, voire trop souvent, à travers des propos violents pour la victime, déplore la psychologue Christel David.