Le rapport 2016 du Pay Research Bureau (PRB) vient « humilier les fonctionnaires » avec une détérioration de leurs conditions de travail. C’est l’avis de Ram Nowzadick, président de la Nursing Association. Tandis que pour Amarjeet Seetohul, président de la Ministry of Health Employees Union« la Vision 2030 du Premier ministre d’une fonction publique solide et forte ne se réalisera pas avec ce rapport ».

Les deux hommes ont participé, à la mi-journée, à une manifestation devant les bureaux du PRB, aux côtés d’autres syndicalistes des services de santé publics rassemblés en front commun.

Leurs revendications : le départ de Jaivassen Curpen Naick et son remplacement par un « directeur indépendant ». Ainsi que la publication, « dans trois mois », d’un autre rapport qui prendrait en compte leurs propositions, déjà soumises.

Les syndicats en appellent pour cela au Premier ministre. S’il n’y a pas de réponse favorable « dans les jours qui viennent », prévient Nowzadick, « il y aura un appel à un go-slow » dans l’ensemble des services de santé publics.