«Le voyageur est devenu hyper-connecté, hyper-informé, hyper-comparateur, hyper-mobile… un pays tel que Maurice n’a d’autre choix que d’être hyper-malin». Jocelyn Kwok, directeur général de l’Association des hôteliers et des restaurateurs de l’île Maurice (Ahrim) n’y va pas car quatre chemins pour évoquer l’importance des nouvelles technologies dans l’industrie touristique. En cette Journée mondiale du tourisme, un atelier de travail a été organisé par la Commission Diocésaine du Tourisme, à Port-Louis.

Le thème de cette année était axé sur les médias digitaux. C’est un secteur qui peine à prendre son envol à Maurice, concède Jocelyn Kwok. L’Ahrim et les hôtels Attitude ont conscientisé les étudiants de l’École Hôtelière Sir Gaëtan Duval, Vatel et l’University of Technology Mauritius (UTM) quant aux de la technologie numérique dans le secteur. La «start-up» Discover Mauritius, a aussi fait une présentation sur les services que le web peut apporter aux voyageurs.