Le désarroi des 400 employés de l’usine Texto s’est mû en soulagement en fin de journée. Ils ont reçu la garantie que les salaires qui leur sont dus seront payés d’ici le 22 décembre. Un administrateur a été nommé dans le courant de la journée, explique Atma Shanto.

Le syndicaliste explique que l’administrateur, Hans Biltoo, devra procéder à une évaluation des actifs de l’entreprise durant le week-end et lundi. L’usine devrait, par la suite, reprendre ses opérations.

Les employés, qui n’ont pas touché leurs salaires de novembre, réclamaient la présence de la direction de Texto au ministère du Travail aujourd’hui. Mais le Managing Director Patrick Lee ne s’est pas présenté malgré la convocation du ministère.

Le personnel, dont la moitié sont des ressortissants bangladais, a trouvé portes closes en se rendant à l’usine, ce matin.