Si Pravind Jugnauth a débuté son année en devenant Premier ministre, la constitutionnalité de la passation de pouvoir entre lui et sir Anerood Jugnauth a très rapidement été contestée devant la Cour suprême. Rezistans ek Alternativ puis le PMSD ont rapidement saisi la justice pour qu’elle se prononce sur la question. Les deux procès seront pris sur le fond courant 2018.

Pour les deux filles de Dawood Rawat ainsi que leurs conjoints, l’année 2017 a été celui d’un épilogue. Si Adeela et Laina Rawat ainsi que Brian Burns et Claudio Feistritzer ont dit leur grand soulagement quand toutes les charges provisoires à leur encontre ont été rayées, ils ont également exprimé leur amertume par rapport aux représailles subies dans le sillage du démantèlement du groupe BAI.

Navin Ramgoolam avait, lui, entamé l’année 2016 avec 11 charges provisoires contre lui. Il termine 2017 avec deux accusations formelles dans l’affaire Roches-Noires et à la suite des Rs 220 millions trouvées à sa résidence en février 2015. Gavin Glover, l’avocat de l’ancien Premier ministre, minimise toutefois la portée de l’accusation «technique» contre son client pour avoir dépassé la limite autorisée des transactions en cash. Tandis que dans l’affaire Roches-Noires, les avocats de Ramgoolam ainsi que ceux des anciens haut-gradés de la police, Sooroojebally et Jokhoo, affichent une certaine confiance dans leur capacité à démonter la version des faits du témoin vedette: le controversé et ami autoproclamé des puissants politiques du jour, Rakesh Gooljaury.

Par ailleurs, condamné en arbitrage à payer environ Rs 5 milliards de dédommagements à Betamax pour avoir rompu leur contrat de transport de carburants, la State Trading Corporation s’en est remis à la Cour suprême pour échapper à son obligation contractuelle. La décision du juge Balancy d’ordonner le paiement est contestée par l’entreprise d’Etat.

Fin octobre, c’est une entreprise privée, la MCB, qui a été condamnée à payer une amende de Rs 1,8 million pour n’avoir pas mis en place un système de contrôle adéquat pour empêcher le détournement de fonds dans l’affaire MCB/NPF. La plus grande banque du pays a fait appel de la décision de la Cour intermédiaire.