Les soldats du feu ont manifesté pour la première fois hier dans les rues de la capitale afin de dénoncer leurs conditions de travail « inacceptables ». Ils réclament également la revalorisation des heures supplémentaires qui leur sont payées. C’est dans le calme que les pompiers ont marché jusqu’à leur quartier général situé à la Rue Deschartres à Port-Louis.