« Démission massive » au niveau des régionales port-louisiennes du MMM, plus particulièrement au no 1 et au no 4. Pour Jean-Claude Barbier, qui en a fait l’annonce hier à la salle municipale de St Francois Xavier, ce départ en nombre, qui sera suivi d’autres assure-t-il, vient souligner le « ras-le-bol », le « dégoût » des militants. Une situation dont Paul Bérenger est seul responsable, selon l’ex-membre du MMM.

Alors que des membres de la régionale no 4 ont fait état, dans un courrier, d’« irrégularités » lors des dernières élections internes au MMM, avance Joe Lesjongard, la direction du parti ne les a même pas rencontrés. Et de s’interroger sur les retombées de l’assemblée des délégués des mauves prévue pour ce dimanche 15 mars.

Jenny Mooteealoo, qui a elle-même pris ses distances du MMM au lendemain des élections de décembre dernier, s’est jointe aux autres démissionnaires, dont Raffick Sorefan. « Le seul moyen pour nous de relever le MMM et de lui redonner sa gloire d’antan, affirme-t-elle, est de nous regrouper. »