On le voit dans un parc, jouer aux abords d’un kiosque. Il va et vient, sort de temps en temps du champ de la caméra de surveillance. Puis revient. Tamir Rice, samedi dernier, jouait dans un parc de Cleveland, dans l’Ohio. Avec un pistolet à billes, qu’il pointe à un moment sur un passant.

La police, mandée sur les lieux, arrive en trombe. Deux officiers se ruent hors de la voiture. Quelques secondes plus tard, l’un d’eux tire sur le garçon, qui s’écroule. Il mourra quelques heures plus tard, à l’hôpital.

Cette affaire ébranle les Etats-Unis depuis ce week-end, quand est survenu l’incident. Les policiers n’ont pas vu que « l’arme » était un jouet. D’autant qu’il ressemble à un pistolet semi-automatique, ont expliqué les autorités lundi. Les officiers qui sont intervenus sur les lieux ont sommé le garcon de lever les bras par trois fois mais qu’il n’a pas obtempéré.

Quand Tamir Rice a soulevé son t-shirt et essayé de prendre quelque chose de sa ceinture, ils ont fait feu. Deux fois. La bande son de la communication de police révèle que le policier estime, sur le moment, que la personne à terre est âgée de 20 ans.

C’est la famille de la victime, explique la police de Cleveland, qui a souhaité que ces images de vidéo surveillance – accablantes – soient rendues publiques. La vidéo, poursuit-elle, « n’est pas destinée à exonérer » les deux officiers, qui ont été entendus puis suspendus en attendant les conclusions de l’enquête.

La police a aussi rendue publique la bande audio de l’appel reçu signalant la présence du garçon dans le parc. « Il y a un gars avec un pistolet », selon le témoin. Qui ajoutera que « c’est probablement un faux pistolet » et que le « gars » est un jeune garçon. Ces derniers détails n’ont toutefois pas été transmis aux officiers qui se sont rendus sur les lieux.

Le policier qui a fait feu est inexpérimenté, a indiqué Edward Tomba, chef adjoint de la police. A 26 ans, il n’assume ses fonctions que depuis le mois de mars. Son collègue a, pour sa part, six ans de service.

tamir AP Tony Dejak via leMonde

Photo (AP/Tony Dejak via Le Monde) : Alors que des manifestations ont animé les rues de Cleveland, la famille de Tamir Rice a lancé un appel au calme face aux risques de violences.

Tamir Rice était noir, le policier qui l’a abattu, un blanc. Des détails qui n’ont pas manqué d’exacerber les tensions raciales aux Etats-Unis. D’autant qu’en début de semaine, un grand jury populaire a rendu sa décision dans l’affaire de Ferguson. Le policier qui a tué Michael Brown, jeune Noir désarmé, de plusieurs coups de feu, ne sera pas poursuivi. Ce qui a provoqué de violentes émeutes dans cette petite ville du Missouri. Mais aussi des manifestations ailleurs dans le pays pour réclamer justice pour le jeune homme de 18 ans.

Grand Jury Decision Reached In Ferguson Shooting Case

Photo (Scott Olson/Getty Images/AFP via Le Huffington Post) : Des émeutes ont éclaté à Ferguson à la suite de l’annonce de la décision du grand jury.

Sources : Le Huffington Post, Sky News, Le Monde