La tension était palpable, ce matin au jardin de la Compagnie. Les victimes de l’affaire BAI et des sympathisants étaient nombreux auprès des grévistes de la faim. La centaine de personnes réunies pour soutenir ces derniers n’ont pas caché leur colère vis-à-vis du Premier ministre.

Pravind Jugnauth avait, il y a deux jours, déclaré que le pays ne pouvait être dirigé à coup de grève de la faim et qu’il n’avait jusqu’ici pas encore trouvé de solution pour financer le remboursement des clients du plan Super Cash Back Gold et des investisseurs de Bramer Asset Management.

Salim Muthy a finalement reçu un appel du bureau du Premier ministre, ce matin, pour le rencontrer à 11h30. Le porte-parole des victimes de l’affaire BAI s’y est rendu en compagnie de six grévistes et de deux membres du comité de soutien. La réunion est toujours en cours.

Le septième gréviste, âgé de 44 ans, a pour sa part été transporté d’urgence à l’hôpital ce matin.

La présence des sœurs Rawat, Laina et Adeela, n’est pas non plus passée inaperçue.