Dans le créneau émergent de la fintech, Maurice peut se positionner sur le marché africain, estime le Board of Investment. Mais pour cela, pense Ken Poonoosamy, CEO du BOI, il faut le cadre et les conditions appropriés : des compétences, des opportunités d’investissement mais aussi des réglementations qu’il faudrait peut-être assouplir,.

Autant de facteurs sur lesquels des acteurs des services financiers, des technologies de l’information et de la communication, des universitaires mais aussi des représentants de la Banque de Maurice se sont penchés lors d’un séminaire aujourd’hui.

A l’initiative du BOI, cette session de travail a permis aux participants d’interagir avec Nicole Anderson, CEO de FinTech Circle Innovate, et Ian Dillon, fondateur de Now Money. Ces deux experts en matière de FinTech travaillent en collaboration avec le BOI dans le but de développer ce nouveau secteur à Maurice.

Nicole Anderson était d’ailleurs à Maurice en janvier dernier.