Follow Us On

Slider

Que faire d’un vieux frigo qui ne marche plus ? De cet ordi dépassé qu’on n’utilisera plus ? Ou encore de ce poste de télé qui ne peut plus être réparé ? Nombre d’appareils électriques et électroniques se retrouvent dans les bennes de camions à ordures et parfois, malheureusement, aux abords de nos cours d’eau. Pour se débarrasser de et gérer les e-waste de manière responsable, le ministère de l’Environnement et la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) s’associent. Raj Dayal, ministre, et Hélène Echevin ont signé cet après-midi un protocole d’accord en ce sens.

« Il faut maintenant détailler, fait valoir la présidente de la MCCI, comment cela va fonctionner en détaillant les responsabilités de chacun. » Que ce soit au niveau du gouvernement, de l’importateur, du revendeur ou du consommateur. La MCCI mettra ainsi sur pied une Importers Responsibility Organisation. Celle-ci sera chargée de mettre en place le système de collecte, de transport, de tri, de recyclage et d’exportation par rapport au e-waste.

Le ministre de l’Environnement rappelle, de son côté, que la vision de Maurice « plus propre et plus verte ». Outre la gestion des déchets électriques et électroniques, Raj Dayal dit plancher sur le projet « waste-to-energy ». Il sera également question de tri à Mare-Chicose,  où les quelque 60% de déchets verts sur les 500 000 tonnes qu’accueille la station d’enfouissement seront transformés en compost. Celui-ci sera, par la suite, distribué gratuitement au public.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
Le syndicat des taxis d’hôtels salue les recommandations du comité ministériel en leur faveur

Ils brandissaient, hier, la menace d’une opération escargot dans la capitale car ne voyant rien venir. Les chauffeurs de taxis...

Close