Cela fait des mois depuis que les ex-employés de la Central Water Authority ont touché leurs derniers salaires. Ils se trouvent sans emploi après le non-renouvellement de leurs contrats. Leur seul souhait, avoir un emploi le plus vite possible.

Certains dépendent de la pension vieillesse de leurs parents et d’autres sur le salaire de leur conjointe. Néanmoins, cela est insuffisant pour les dépenses quotidiennes. Et selon ces anciens employés, des officiers de la National Investigation Unit surveilleraient certains de près.

Le comité Manraj préconie le redéploiement d’une partie des 150 General Workers qui se sont retrouvés sur le pavé et un Voluntary Retirement Scheme pour d’autres. Le rapport, soumis au Cabinet ministériel début août, n’a pas encore été avalisé.