Un vibrant hommage a été rendu à six scientifiques et technologues mauriciens durant la semaine écoulée à Réduit. Leur point commun : leur contribution à la construction de la nation. En particulier à l’essor de l’industrie sucrière postindépendance. Dans le cadre des célébrations des 50 ans de l’indépendance de Maurice, le Mauritius Academy of Science and Technology (MAST) a organisé une cérémonie qui s’est tenue au Philippe Bonâme Hall de la Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI), le jeudi 1er mars.

Des personnalités respectées ont raconté ses hommes illustres que sont les Dr Octave Wiehé, Pr Robert Antoine, Pr Jagadish Manrakhan, Pr Sir Edouard Lim Fat, Maurice Paturau et Claude Michel. Et qu’ils ont eu l’occasion de côtoyer.

Le Dr Octave Wiehé fut le fondateur du MSIRI et un chercheur hors normes, relate Soodursun Jugessur, Pro-Chancellor de l’UoM. Le Pr Robert Antoine, raconte le Dr Jean Claude Autrey, retourne à Maurice en 1950 après des études à Londres. Cinq ans plus tard, le conseil d’administration du MSIRI lui offre le poste de chef de la division de pathologie.

Le Pr Goolam Mohamedbhai a, quant à lui, rendu hommage à l’homme qui a révolutionner la faculté d’agriculture de l’université de Maurice : le Pr Jagadish Manrakhan.

Présent lors de cet événement, le Premier ministre Pravind Jugnauth a salué l’engagement de la MAST pour honorer ses illustres académiciens qui ont servi le pays et contribué à l’avancement du secteur sucrier.