Alan Ganoo nie catégoriquement toute rumeur d’alliance avec le Parti travailliste. Ou avec un autre parti. Il n’y a eu ni «koz-koze», ni négociations, ni même une amorce de discussions, assure le président du Mouvement patriotique.

La situation étant encore «floue» sur la scène politique, poursuit-il, il est difficile de savoir ce qui se passera d’ici les prochaines législatives. Le parti de la rose n’est donc «pas pressé» de négocier une alliance, soutient Ganoo. Qui ne rejette toutefois pas cette possibilité : «En temps et lieu, si la nécessité se fait sentir, dit-il, nou ava gete ki ena.»

Alan Ganoo estime, par ailleurs, qu’il est grand temps que les amendements aux lois du travail soient introduits au Parlement. Dans les quinze jours, exhorte le MP. Les syndicalistes ont été très patients, dit-il. En outre, le projet de loi serait prêt mais serait retardé à cause de «deux courants» divergents au sein du gouvernement sur la nécessité d’amender l’Employment Rights Act et l’Employment Relations Act, à en croire le président du MP.

Le public est d’ailleurs convié à un forum-débat qu’organise le parti de la rose sur les lois du travail, ce samedi 28 avril à partir de 10h15 à la municipalité de Quatre-Bornes. Les syndicalistes Reeaz Chuttoo, Jane Ragoo et Atma Shanto y participeront.