Qui n’a pas joué avec ces briques jaunes, rouges ou autrement colorées dans son enfance ? Peut-être que ceux de votre entourage les empilent encore et refont le monde… Aujourd’hui, Greenpeace pointe du doigt Lego parce que l’entreprise s’est associée à Shell pour la vente de voitures Lego arborant le logo de la compagnie pétrolière, et cela dans 26 pays.

Depuis deux ans, l’association qui milite pour l’environnement a lancé une campagne intitulée « Sauvons l’Arctique ». Elle cible notamment les travaux de forage qu’y mène Shell. D’où, sans doute, le paysage polaire dans cette vidéo, mais qui est bien vite complètement recouvert par une marée noire…

Pour Greenpeace, Shell ne pollue pas uniquement l’environnement, mais aussi « l’imagination de nos enfants ». « Lego dit qu’elle veut laisser un monde meilleur à nos enfants, s’exclame Mel Evans, activiste de Greenpeace pour l’Arctique. Pourtant, elle s’associe à l’un des plus gros pollueurs de la planète. »

Shell a réagi en indiquant mener ses opérations « de manière responsable ». « Nous sommes déterminés à avoir un impact positif sur la société et la planète dont hériterons nos enfants », a déclaré Jørgen Vig Knudstorp, CEO de Lego, dans un communiqué. La question qui oppose Greenpeace à Shell, ajoute-t-il, doit être réglée par ces deux-là.

Sources : Forbes, Greenpeace UK