Follow Us On

Slider

Il y a une tentative délibérée de Pravind Jugnauth pour que le Political Financing Bill ne soit pas voté par l’opposition. C’est en tout cas l’avis exprimé ce samedi 6 juillet par le leader du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger, face à la presse à l’hôtel Hennessy Park, à Ebène. L’ex-leader de l’opposition considère que les amendements que se propose la majorité sur ce texte de loi sont «unworkable».

Paul Bérenger a aussi lancé un appel aux autres partis de l’opposition d’adopter la même position que le MMM. Il considère également que le plafond de dépenses à Rs 1 million un candidat est «trop». Il a aussi saisi l’occasion pour accuser le chef de file du Parti travailliste, Shakeel Mohamed, d’avoir bluffé sur les Standing Orders de l’Assemblée nationale lorsqu’il a présenté une «motion of no confidence» contre le gouvernement.

Ce gouvernement, assure l’ancien Premier ministre, mérite amplement un «motion of no confidence», mais c’est au leader de l’opposition, par respect pour son poste constitutionnel, qui doit présenter une telle motion.

Facebook Comments