Quels projets pour les villes ? Le MMM répond à cette question en présentant aujourd’hui son programme dans le cadre des élections municipales. Un document élaboré, dit Paul Bérenger, en puisant dans l’expérience du MMM au sein de divers conseils municipaux au fil des années.

Le leader du MMM a également dénoncé, lors de sa conférence de presse, les « palabres de Xavier Duval et de Pravind Jugnauth » à l’effet que la liste des candidats mauves comporterait des « taper ». Tout comme il qualifie de « palabre de bas étage » l’affirmation du camp adverse qu’il y a une « entente souterraine », un « arrangement » clé-cœur. « Non seulement il n’y a pas d’arrangement, mais il n’y a aucun contact entre le MMM et le PTr », soutient Paul Bérenger.

A une question sur le financement des partis, le leader mauve a maintenu qu’au MMM, « tout est clair, (…) les donations sont reçues par chèque ». Et d’insister que c’est le seul parti actuellement à réclamer que soit votée la loi avec effet rétroactif.

Paul Bérenger a également commenté le licenciement d’employés municipaux. Avançant que c’est là une mesure pour « faire peur aux gens ».