C’était le dernier caillou qui grippait l’engrenage, le Remake de 2000 semble s’en être débarrassé. Le MMM et le MSM ont en effet trouvé un terrain d’entente sur la question de la réforme électorale. 62 députés élus au First Past the Post, 20 députés à la proportionnelle (avec un seuil d’éligibilité à 7,5%) ainsi que 8 autres députés choisis par les leaders des partis. C’est la formule choisi par le Remake.

Paul Bérenger affirme que le système de 8 élus choisis par les leaders politiques « jouera exactement le même rôle que le Best Loser System en cas de déséquilibre à l’issue des élections ». Le leader du MMM précise également qu’avec cette méthode, les candidats aux élections n’auront plus l’obligation de déclarer de leur appartenance ethnique.