« Maurice reprend confiance », affirme Showkutally Soodhun. Car le gouvernement Lepep ne se contente pas de remettre de l’ordre, dit-il. Notamment au niveau des logements sociaux, dont les conditions de vente ont été revues et certains nécessitent des réparations d’un montant total de Rs 443 millions. Sujet sur lequel le ministre du Logement et des Terres n’a pas manqué de lancer des piques à Navin Ramgoolam et ses « ti dimoun », mais aussi à Paul Bérenger qui a sa « contribution » dans le fait que le « pays est pourri ».

Divers projets, explique Soodhun, sont en cours ou viennent d’être approuvés. A l’instar, dit-il, du projet hôtelier Le Chaland, du groupe Currimjee Jeewanjee en partenariat avec une firme venue d’Asie, et qui devrait rapporter au pays Rs 325 millions en termes de foreign direct investment. Un projet soumis depuis 2009 mais rangé dans un tiroir, soutient Soodhun, mais que le présent gouvernement vient d’approuver. Les promoteurs, qui construiront dans la région de Mon Désert, sont toutefois tenus de respecter les délais imposés. Currimjee Jeewanjee est également associée à Omnicane pour le développement d’une smart city intégrée dans le Sud.

Autre projet d’envergure : le développement du port en smart city. Le ministre Soodhun a rencontré à cet effet une délégation de la firme DP World, basée à Dubayy. Celle-ci, dit-il, est derrière la réalisation de 65 ports à travers le monde.