L’objectif : saper le soutien aux partis dits traditionnels. Voire les évincer. Pour ce faire, le Front libération national aligne non pas un, mais deux candidats à la partielle de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Ismaël Nazir, leader du parti, et Sonali Bhujun, 22 ans, présidente de l’aile jeune et étudiante en comptabilité.

Le FLN a présenté sa stratégie, ce vendredi 3 novembre, au centre social Marie Reine de la Paix. Et espère inciter les jeunes à s’engager en politique.

Ismaël Nazir ne renie pas pour autant  son soutien à Jack Bizlall. Et d’expliquer que c’est en soutenant les petits candidats que les «dinosaures» de la politique mauricienne tomberont.

Ne s’affirmant d’aucun bord, le Front Liberation National veut affranchir le peuple mauricien du système économique actuel en redistribuant les richesses et les ressources du pays équitablement.