En rang face au drapeau de la République, les jeunes filles du collège du Bon et Perpétuel Secours accompagnent de leurs voix mélodieuses l’ascension de l’étendard. Le quadricolore est bercé par le vent tandis qu’Anil Gayan délivre, comme d’autres invités dans tous les établissements scolaires du pays, le message du Premier ministre. Un discours d’espoir, résolument tourné vers l’avenir et les jeunes qui seront, à leur tour, appelés à le façonner.

Sir Anerood Jugnauth invite les jeunes à ne pas accepter le pessimisme et le défaitisme. L’éducation de qualité, insiste-t-il, est un moteur de l’économie, et le gouvernement, rappelle-t-il, amorce une réforme en profondeur dans ce domaine. Le chef du gouvernement exhorte aussi les jeunes à se tourner davantage vers les filières scientifiques et en rapport avec les nouvelles technologies. Deux créneaux appelés à se développer rapidement dans les années à venir, et pour lequel des compétences seront nécessaires.

Les nouvelles technologies étant, écrit le Premier ministre, le moyen d’accéder au développement économique dont le pays a besoin, le gouvernement se donne l’objectif, d’ici 2017, de fournir un accès gratuit à l’Internet à l’ensemble des établissements scolaires du pays.

Anil Gayan s’est également adressé aux collégiennes de Beau-Bassin, avec qui il a d’ailleurs été très accessible. Echanges de poignées de main, discussions, le ministre se laissera même prendre au jeu du selfie.

« Vous avez la capacité de changer le destin de notre pays », affirme-t-il. « Parmi vous, on peut probablement avoir un Premier ministre, des ministres, des avocats… des professionnels en tous genres. » Le ministre de la Santé insistera surtout sur l’importance d’une jeunesse qui réalise son potentiel afin de développer le pays. Les ressources humaines étant le principal atout de notre pays.

Cette matinée fur riche en émotion, le collège BPS ayant choisi d’honorer deux membres de son personnel. Mareemootooo Perianen, laborantin, et Dhunraz Doolaub, jardinier et personnel de soutien de la cour, ont été récompensés pour leurs longues années de loyaux services.

Le jardin médicinal du collège, mis en terre par les élèves, a également été inauguré aujourd’hui. Il comprend principalement des plants et herbes du terroir comme du tulsi, du basilic, du lilas de Perse ou encore de l’ayapana. Surnommé « God’s pharmacy », il permettra aux collégiennes de prendre conscience de ce que la nature délivre comme remèdes, a expliqué Michael Ah Tow, le recteur.