Un an déjà depuis que le sega tipik a été inscrit au patrimoine mondial immatériel de l’Unesco. Le National Heritage Trust Fund (NHTF) a marqué le coup, ce vendredi 27 novembre, au Centre culturel africain Nelson Mandela. Une cérémonie discrète durant laquelle cet organisme a voulu honorer quelques grands noms de cette musique de notre sol. Des prix spéciaux ont ainsi été remis à Josiane Cassambo, Marclaine Antoine, Fanfan et Ti Frer – celui-ci à titre posthume. Une Special Commemorative Cover a aussi été émise en collaboration avec la Mauritius Post.

Ainsi que le suggérait Menwar, il y a quelque temps, un registre sera créé prochainement pour recenser ceux qui pratiquent le sega tipik. Le NHTF a aussi annoncé travailler sur la soumission du dossier du sega tanbour de Rodrigues au comité du patrimoine mondial. Celui du sega des Chagos suivra prochainement.

Yannick Cornet indique également que l’élaboration d’un plan stratégique pour la préservation de notre patrimoine matériel et immatériel est en cours. « Le sega tipik y aura une place importante », a déclaré le président du NHTF.