Claudio Feistritzer est de retour aux Casernes centrales. Cela après sa comparution devant le tribunal de Curepipe, ce matin. La police ayant objecté à sa remise en liberté, le chairman de Bramcom Holding Ltd, pôle commercial du groupe BAI, est pour l’heure maintenu en détention. Il doit répondre de deux charges.

Après sa comparution, l’époux d’Adeela Rawat, fille du fondateur du groupe BAI, a été reconduit aux locaux du Central Criminal Investigation Department. Où il se trouvait déjà ce matin, avant d’être présenté en Cour, en compagnie de son avocat Gavin Glover.