La plainte constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ sera entendue le 18 mai en Cour suprême. Lors de cette prochaine audition, Rezistans ek Alternativ devra répondre à la demande de « particulars » de l’Etat. Le parti devra donc fournir des précisions dans leur plainte constitutionnelle qui conteste la passation des pouvoirs entre Sir Anerood Jugnauth et Pravind Jugnauth.

Le parti de gauche a aussi apporté une modification « technique » à sa plainte. Selon Jean Yves Chavrimootoo, membre du parti, cette modification a pour but de consolider leur position. Cet amendement à la plainte initiale a été approuvé par l’Etat.