Si les arrivées touristiques sont en hausse, l’Association of Tourist Operators (ATO) déplore un flou dans la politique de l’Etat, notamment sur la question de l’accès aérien et de la capacité de sièges pour la destination Maurice.

Chetraj Jhurry, président de l’ATO, estime que la performance du secteur du tourisme aurait pu être meilleure si les grands opérateurs du tourisme confrontaient leurs idées à celles des gouvernements successifs. Or, déplore Jhurry, les grands opérateurs préfèrent adopter une position systématique de conciliation.

Cette situation, pense Chetraj Jhurry, joue en la défaveur des plus petits opérateurs du secteur. Le président de l’ATO a, par ailleurs, questionné les prévisions de création d’emplois dans le cadre de la déclaration de politique générale sur l’économie de sir Anerood Jugnauth, samedi dernier.

Photo : Chetraj Jhurry, président de l’Association of Tourist Operators, durant sa conférence de presse ce matin au Café du Vieux Conseil.