Les plages de Maurice doivent rester publiques. Même celles qui, comme à Pomponnette, sont octroyées à des promoteurs dans le cadre de leurs projets de développement. C’est fort de cette conviction que le collectif Aret kokin nu laplaz (AKNL) invite les Mauriciens à se mobiliser, le samedi 9 décembre, dans les rues de Port-Louis. Une action qui s’inscrit dans le sillage de son rassemblement, le 12 novembre dernier à Pomponnette, pour «proclamer de nouveau», en tant que citoyens, cette plage publique.

Le collectif insiste pour que cette plage revienne dans le domaine public. Et que le gouvernement doit s’y atteler, insiste Yan Hookoomsing, membre d’AKNL.

Le collectif réclame également des éclaircissements sur les plages qui peuvent être octroyées ou non à des promoteurs. Hookoomsing souhaite ainsi une réunion d’urgence avec le Premier ministre sur ce sujet.