Follow Us On

Slider

C’est aux alentours de 10h30 ce matin que l’alerte est donnée. On apprend qu’un autobus de RHT Bus Services Ltd a pris feu à Ebène, en face de l’Ecole hôtelière Sir Gaëtan Duval. Une cinquantaine de passagers, dont une femme enceinte, sont à bord. Deux blessés d’une certaine gravité sont à déplorer…

Rassurez-vous. Si ce scénario s’est bien déroulé, ce matin à Rose-Hill, tout ceci n’était, fort heureusement, qu’un exercice de simulation. Dont l’objectif, explique Uttam Ramsurrun, ACP de la Western Division en charge de cette opération, est de promouvoir et d’évaluer la « formation et la réactivité de la force policière ».

Quelques minutes après l’alerte, la police débarque sur les lieux. Les officiers s’organisent rapidement, l’un s’occupant d’établir une diversion routière, des collègues s’informant de la situation auprès des passagers mais aussi du chauffeur et du receveur, tandis qu’un autre relaie les informations obtenues aux différentes équipes de secours.

Le feu est rapidement maîtrisé par le chauffeur. S’organise l’évacuation des passagers. Pour ce faux incendie qui a éclaté dans la cabine du chauffeur, plusieurs volontaires ont été mobilisés pour jouer le rôle des passagers. Certains se sont réellement pris au jeu, peut-être un peu trop. N’étant pas dans la confidence, des automobilistes passant par l’avenue Julius Nyerere au même moment ont toutefois du mal à distinguer le vrai du faux, comme en témoignent leurs regards perplexes.

Dix minutes après le début du feu, c’est au tour des sapeurs-pompiers et des éléments de la St John Ambulance de faire leur arrivée. Pour s’assurer qu’il n’y a plus le départ de feu, les soldats du feu arrosent l’avant du véhicule immobilisé.

La mise en scène est planifiée au détail près, prenant en compte diverses éventualités. A l’instar de certains « passagers » qui, furieux d’être en retard à cause de cet incident, s’en prennent au chauffeur ainsi qu’au receveur du bus. Ou encore la foule de badauds amassée aux abords du lieu de l’accident. Les officiers de police ont eu fort à faire pour calmer les esprits et canaliser les curieux dans le but d’éviter des « victimes » additionnelles.

Selon l’ASP Sanil Seenanan, l’exercice de simulation effectué en collaboration avec RHT Bus Services Ltd a été un succès. Un débrief aura lieu pour une évaluation plus approfondie dans le but de déceler d’éventuels manquements. Ce qui permettra aux officiers de police ainsi que toutes les parties prenantes de mieux gérer, dans la réalité, des scénarios similaires.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in News, Videos
[L’interview] Les divergences entre syndicats mineront le débat pour un salaire minimal, selon Chuttoo

Le gouvernement a pu imposer Rs 150 comme compensation salariale en raison du manque de cohésion entre syndicats. Reeaz Chuttoo en...

Close