Le président de la République est-il la personne idéale pour procéder à la nomination du Chef juge ? Cette question a été évoquée lors d’une causerie organisée par la Middle Temple Association portant sur l’indépendance judiciaire. Le président de l’association, Rashad Daureeawoo, estime qu’il faut revoir la procédure. Et mettre sur pied une «Judicial Appointment Commission». Daureeawoo a aussi souligné les qualités attendues d’un juge, dont patience et courtoisie.

Ces commentaires interviennent dans le sillage de la nomination d’un nouveau chef juge en remplacement de Keshoe Parsad Matadeen dont c’est le dernier jour en fonction, ce lundi 25 mars.

La Middle Temple Association recommande également la mise sur pied d’une cour d’appels, ce qui permettra d’avoir un recours sur le plan domestique avant de se tourner vers le Conseil privé de la reine.

La causerie a eu lieu le vendredi 22 mars à la mairie de Port-Louis.