Ce lundi 28 août, le nombre de morts sur nos routes est passé à 100, avec le décès d’une Malgache. Les chiffres de Statistics Mauritius, publiés deux jours plus tard, le confirment : le nombre d’accidents de la route, de victimes  et de décès est en hausse. Une situation qui interpelle le ministre Nando Bodha.

S’il juge la situation «grave», le ministre du Transport estime cependant que «ce n’est pas une fatalité». Et de rappeler les mesures, comme le projet de moto-école qui avance, de même que les campagnes en cours en matière de sécurité routière.

Une campagne ciblera les piétons et les enfants à partir de septembre. Au final, insiste le ministre Bodha, il faut que chaque usager de la route se responsabilise.

Le rapport semestriel du bureau des statistiques sur les transports et les accidents de la route montre une hausse de 1,4% des morts sur nos routes de janvier à juin, comparé à la même période en 2016 (73 contre 72).

Les accidents ont aussi augmenté, de 4%. Passant de 14 452 à 15 037. Le taux d’augmentation du nombre de blessés est semblable : 4,1% pour le premier semestre de 2017, comparé à l’année dernière.

Nando Bodha assistait, ce mercredi 30 août, à l’inauguration d’une gare de bus à Réduit.