La compagnie Growfish n’a pas installé sa ferme aquacole dans le lagon mais en haute mer. La précision vient du ministre du Tourisme Anil Gayan qui réagissait à un article de presse.

Ce projet fait polémique depuis plusieurs mois, des habitants mais aussi des pêcheurs s’inquiétant de l’impact de la ferme sur l’écosystème. Et craignant une recrudescence de requins.

Anil Gayan assistait, ce lundi 30 octobre, à un atelier consultatif sur les activités en mer. Notant que quelque 1 000 permis délivrés à des plaisanciers sont «non opérationnels». Il y a donc de la place pour d’autres opérateurs, fait comprendre le ministre. Il faudrait surtout réfléchir à des services innovants, sans pour autant négliger la sécurité en mer, ajoute Anil Gayan.