Le Commissaire de police ainsi que des enquêteurs du CCID se sont rendus devant la juge Ah Foon Chui Yew Cheong ce vendredi matin, pour expliquer leur position par rapport à l’arrestation de Satyajit Boolell. Ce sont l’avocat Kailash Trilochun et l’avoué Preetam Chuttoo qui ont défendu la position de la police devant la juge.

Celle-ci a ordonné à la police de ne pas procéder à l’arrestation du DPP ni de deux de ses avocats jusqu’au 3 août. Même si la police a affirmé dans un communiqué, hier, qu’aucun mandat d’arrêt n’avait été émis contre deux des représentants légaux de Boolell : Hervé Duval et Anwar Moollan.

Sir Hamid Moollan, l’un des avocats de Satyajit Boolell, s’est félicité de cette décision de justice et estime que l’interdiction d’arrestation pourrait être étendue jusqu’à ce que la justice se prononce sur le fond des affidavits et contre-affidavits qui seront jurés par Satyajit Boolell, l’ICAC, Lutchmeeparsad Aujayeb et Chimunlall Ghoorah ainsi que la police.

Photo : Sir Hamid Moollan, QC (au centre, veste rouge), représente Satyajit Boolell.