Bien qu’il ne brigue pas les suffrages des municipales, le Mouvement patriotique a élaboré une charte citoyenne pour les villes. Un document qui, espère Joe Lesjongard, servira de « feuille de route » pour l’élaboration de projets sur le long terme.

Le document, présenté aujourd’hui à la municipalité de Port-Louis, s’articule autour de cinq axes. Le premier étant la nécessité d’avoir une politique d’urbanisation avec une vision à long terme, « sur au moins 20 ans », avance Kavi Ramano. Au lieu d’être réduit à « un seul mandat de cinq ou six ans » comme c’est actuellement le cas.

Une refonte des lois régissant les collectivités locales est aussi essentielle, dit le MP. Les récents amendements au Local Government Act n’étant qu’une « réforme Panadol », affirme Ramano.  Les municipalités, dit-il, doivent retrouver une « autonomie administrative et financière ».

Autre volet de cette charte citoyenne : la transformation de nos zones urbaines en « villes durables ». Le MP propose notamment d’introduire de fiscal incentives pour la construction de maisons et de bâtiments plus environmental friendly. Et le recours aux énergies renouvelables.

Enfin, pour une politique sociale inclusive, encourager la participation des jeunes et des personnes âgées dans la vie de leur ville, à travers des formations et des actions de volontariat. Pour pallier le manque d’infrastructures et de loisirs, le MP propose d’envisager un partenariat privé-public avec, par exemple, l’exploitation de parkings de centres commerciaux pour des activités sportives. Et d’encourager les artistes de la ville en leur offrant des plateformes où s’exprimer, tels les espaces verts délaissés le dimanche, dit Ramano. Qui poursuit avec la nécessité de revoir la question de l’accès pour les personnes handicapées, soutient Ramano.

Commentant la campagne pour les municipales, Joe Lesjongard dit noter que le MMM, pourtant « en difficulté », s’est de nouveau allié au Parti travailliste, qui est lui plongé dans un « coma politique ». Il en veut pour preuve les « commentaires de Boolell ». Joe Lesjongard a, par ailleurs, lancé un appel au ministre des Collectivités locales, Anwar Husnoo, afin qu’il revoit le cas des employés des municipalités de Port-Louis et de Curepipe récemment limogés.