Follow Us On

Slider

Son nom vous surprendra peut-être quand vous verrez sa tête. Mais vous connaissez sans doute au moins une de ses chansons. Plusieurs titres de Kumar Bent sont dans le répertoire des fans mauriciens comme la chanson phare du groupe Raging Fyah, «Judgement Day». Sorti en 2011, le morceau a fait un tabac chez nous quelques années plus tard. Autres titres connus : «Milk and Honey» ou encore «Karma».

Kumar Bent l’avait promis, il a tenu parole. Le reggaeman est resté plus longtemps que prévu à Maurice afin de pouvoir se produire au Noulesa Festival Lamizik, ce samedi 18 mai à Coteau-Raffin. Programmé initialement le 4 de ce mois à Val de Vie Events Garden, à Phoenix, l’événement qui allie musique ainsi que d’autres formes d’art à la cause environnementale avait dû être repoussé.

L’invité d’honneur du festival connaît le roi de seggae. «J’ai entendu parler de Kaya, de ce qui lui est arrivé et c’est dommage car il envoyait des messages positifs dans ses chansons où le but était simplement de travailler ensemble», raconte le jeune homme qui compte interpréter un titre du Mauricien pour ses fans d’ici.

Durant les deux semaines qu’il a passées chez nous, Kumar Bent a tenu à aller à la rencontre des gens, à partager comme lors du «meet and greet» le 12 mai à Pointe-aux-Canonniers. Il n’y a pas eu de réel dépaysement. «Être à Maurice, c’est comme être à la maison», dit-il. «Il n’y a pas de grande différence. Je retrouve la même atmosphère et les mêmes choses qu’en Jamaïque.» Souriant, amical, facile à aborder, il dégage dans la vie comme dans ses chansons l’énergie «One Love» : des ondes positives, un message de paix, d’amour et d’harmonie.

Kumar Bent a plein de projets en vue, dont un album en préparation. Mais il compte bien profiter de la vie, des rencontres, approfondir les collaborations… Il a du temps depuis qu’il a quitté le groupe jamaïcain Raging Fyah en juillet dernier, après en avoir été le chanteur vedette pendant près de douze ans.

Aujourd’hui, c’est sur la prestation qu’il livrera aux Mauriciens qu’il se concentre. Rendez-vous à partir de 15h30 ce samedi 18 mai, à Coteau-Raffin.

Festival Noulesa, l’art en fête

Musique, art culinaire, peinture, sculpture… Le festiva Noulesa se veut une fête réunissant diverses formes artistiques. Le «manze lontan» et mauricien sera à l’honneur, tout comme des jeux et instruments d’antan. La musique ne résonnera pas uniquement sur la scène avec la quinzaine d’artistes qui s’y relaieront. En effet, un accordéoniste, un violoniste et un trompettiste seront à l’œuvre parmi les échoppes.

L’attraction principale demeure la grande scène. Le programme est impressionnant : Kumar Fyah et son groupe qui nous viennent tout droit de Kingston ; la jeune Emlyn qui puise dans la tradition un son très moderne, tout comme le groupe Langaz Ravann ; les vétérans Ras Minik et Cool is I ; Blakkayo et son flow entraînant ; la bande à Jerry and the Resistance ; The Prophecy qui a le vent en poupe et le chic pour des mélodies qui ne vous lâchent pas ; la joyeuse bande de Jason Heerah et Otentik Groove ; l’ovni Zonatan et son invitation au voyage ; les Chalice Dub Lion ; Fighting Babylon ; et la troupe de danseurs les Frères Joseph.

L’entrée à la porte est à Rs 900. Les billets VIP sont à Rs 1 500.

Facebook Comments

1er étage, Bâtiment Jamalacs,
Rue du Vieux Conseil, Port Louis

Rédaction : [email protected]
Publicité : [email protected]

Téléphone :  212 75 90
Fax :  212 74 91

More in Lifestyle, Main sliders, Slider_Loisirs
SIFB : Seeruttun invite le conseil d’administration à sanctionner les fautifs

Les fautifs doivent être sanctionnés. Le ministre de l’Agro-industrie, Mahen Seeruttun, a invité le nouveau conseil d’administration du Sugar Insurance...

Close