Le gouvernement met sur pied un comité technique pour se pencher sur le cas des femmes cleaners. Le Premier ministre l’a annoncé cet après-midi. Cette solution entérinée par les grévistes de la faim, ces derniers ont mis un terme à leur mouvement qui durait depuis dix jours.

Le mandat de ce comité présidé par le secrétaire financier Dev Manraj comprend, entre autres : considérer les représentations des syndicalistes, l’emploi des cleaners sur une «full time contractual basis» et l’identification d’employeurs «autre que le gouvernement». Ce qui est certain, c’est que leur temps de service sera préservé (voir le courrier plus bas).

Si les syndicalistes réclamaient que ces femmes soient embauchées par le ministère de l’Education, tel n’est plus le cas, a souligné Pravind Jugnauth. «Nous sommes tombés d’accord que ce n’est plus une option», a déclaré le chef du gouvernement.

Le comité technique, qui tiendra sa première réunion le lundi 30 octobre, devrait soumettre ses recommandations d’ici le 15 novembre.

Lettre de Bizlall Et Mise en Place Du Comite Sur Les Femmes Cleaners by ION News on Scribd