Follow Us On

Slider

«Langue nationale», le kreol morisien ne remplira pleinement ce rôle que s’il est utilisé non seulement par les citoyens mais aussi au niveau institutionnel, par les divers départements et organismes gouvernementaux, les entreprises du privé ou encore les médias… L’affirmation vient du Premier ministre Pravind Jugnauth, qui a officiellement inauguré l’Akademi Kreol Repiblik Moris et lancé la troisième édition du Diksioner Morisien hier.

S’il ne l’a pas dit explicitement, le chef du gouvernement se réfère à l’usage à l’écrit. Car si une orthographe standardisée et officielle est en plus depuis une décennie, elle n’est pas toujours appliquée, y compris par des services de l’Etat.

L’Akademi Kreol Repiblik Moris peut désormais démarrer ses travaux, a fait comprendre son président Om Nath Varma, à l’issue de la cérémonie à l’auditorium Octave Wiehé, à Réduit. Un plan d’action devra d’abord être établi, a expliqué celui qui est aussi le directeur du Mauritius Institute of Education. Les axes considérés comprennent, entre autres, l’enseignement du kreol morisien au-delà du Grade 9, soit comme matière offerte au niveau du «School Certificate».

L’inclusion des particularités des créoles des autres îles de la République – Rodrigues, Chagos, Agalega – est aussi au programme. A Rodrigues, le kreol rodrige sera enseigné dans les écoles dès l’année prochaine.

Facebook Comments