La réunion de ce matin avec le Vice Chancellor devait aider à décanter la situation. Mais les relations entre les représentants de l’université et sa direction ne s’apaisent pas. La Student Union, indique son président Saahier Goolfee, a effectué un walk-out lors de la rencontre de ce matin. Leur interlocuteur, dit-il, n’étant pas à l’écoute.

Durant un point de presse cet après-midi, les membres de la Student Union ont passé en revue les affaires qui ont secoué l’université ces derniers temps. Résultats en retard, le court délai des retake exams, le fort taux d’échec des étudiants de la faculté d’ingénierie, le sort de la faculté d’océanographie… autant de sujets qui devaient être abordés avec Dhanjay Jhurry. «L’université nous a empêchés de parler», déplore Saahir Goolfee.

Les étudiants en ingénierie ayant échoué sont plus nombreux ? L’université a refusé d’agir contre des chargés de cours dont ils se sont plaints, relève Saahir Goolfee.

Le retard dans la publication des résultats de fin d’année a de lourdes conséquences pour les étudiants, relève la Student Union. Qui espère qu’il y aura des sanctions contre les personnes responsables.

La Student Union envisage une démission en bloc de son exécutif en signe de protestation. Un rassemblement des étudiants d’ici la rentrée, en août, est aussi à l’étude.

Dhanjay Jhurry n’a pas répondu à nos sollicitations pour un commentaire. Mohammad Issack Santally, Pro Vice Chancellor Planning and Resources, indiquait ce matin qu’il espérait que la rencontre de ce matin aurait une issue à la satisfaction de tous.