Anwar Husnoo le reconnaît. Le système de gestion de la flotte de véhicules sous le ministère de la Santé a connu des problèmes lors de sa mise en route. Les plaintes reçues en attestent. Mais, a assuré le ministre au Parlement le 8 mai, la situation s’améliore.

Le ministère est toutefois toujours en attente des données de l’hôpital Jeetoo, où le projet avait été lancé sur une base pilote l’année dernière.

N’empêche que la seconde phase du projet a été amorcée. Ainsi, l’appel d’offres pour 11 nouveaux véhicules a déjà été lancé, a déclaré le ministre de la Santé. 11 nouveaux véhicules sont attendus d’ici fin juin. Tandis que provision a été faite dans le prochain pour 5 ambulances et 12 minibus.

Duty Managers et spécialistes

Le ministre Husnoo se veut rassurant : les duty managers actuels sont les mieux qualifiés pour être responsables des hôpitaux. D’ailleurs, affirme-t-il, ceux-ci sont sélectionnés en fonction de leur ancienneté. Ce n’est pas l’avis du député Arvin Boolell qui, pour sa part, préférerait voir des experts en ressources humaines plutôt que des médecins à ce poste.

En ce qui concerne la difficulté pour des médecins spécialisés à trouver de l’emploi dans leurs domaines, le ministre de la Santé affirme que cela est dû au fait «qu’il n’y a pas de travail» pour eux. Réponse qui ne satisfait pas Veda Baloomoody. Le député MMM se demande, pour sa part, si cela n’est pas dû au fait que les médecins retraités se voient offrir des contrats à la place des jeunes.