Alors que Maurice s’apprête à célébrer ses 50 ans d’indépendance, il est temps de revoir le fonctionnement de l’Assemblée nationale, estime Alan Ganoo. Celle-ci doit être en session plus souvent, soutient le président du Mouvement patriotique, mais aussi adopter un système de comités.

Autres propositions : revoir le fonctionnement du Public Accounts Committee, l’introduction du Kreol, et une «vraie séparation des pouvoirs». Le parti de la rose suggère ainsi la mise en place d’un High Powered Committee, composé entre autres d’anciens juges, Speakers et parlementaires, pour se pencher sur les changements à apporter si Maurice veut se vanter d’un Parlement «moderne».

Le Mouvement patriotique se jette aussi dans la polémique entourant Agaléga. Il est temps, déclare Jean-Claude Barbier, que le gouvernement mauricien rende public l’accord-cadre avec la Grande péninsule portant sur l’archipel.

Le parti de la rose compte, par ailleurs, célébrer le 12-Mars à la plage de Flic-en-Flac, en présence de Philippe Gentil, compositeur de l’hymne national.