Le comité de rédaction du projet de loi de la réforme électorale compte boucler le texte d’ici la fin de la semaine prochaine. C’est ce qu’ont assuré l’Attorney General Satish Faugoo et le deputy leader du MMM Alan Ganoo, à l’issue de la réunion du comité ce soir.

Deux « problèmes techniques » subsistent : ils concernent les détails du mode de calcul qui permettra, par exemple, à trois partis n’ayant pas réussi à obtenir 10% à cumuler leurs pourcentages de votes obtenus pour être éligibles à un total de 7 députés à la proportionnelle. Si, par exemple, trois partis ayant obtenu 5%, 4% et 1% respectivement cumulent leurs scores pour être éligibles à 7 députés, ils devraient alors respectivement repartir avec 4, 2 et 1 député(s).

L’autre cas de figure qui doit également recevoir une réponse concrète est celui où deux partis obtiennent chacun plus de 10% de votes, devenant ainsi tous deux éligibles aux sièges à la proportionnelle.