C’est à la suite d’une demande de plusieurs avocats qu’une réunion spéciale du Bar Council a été convoquée aujourd’hui. L’Attorney General Ravi Yerrigadoo, vice-président de droit du Conseil de l’ordre des avocats, était aussi présent.

C’est pour débattre de la situation de l’avocat et ancien Attorney General Yatin Varma que le Bar Council s’est réuni. A l’issue de sa rencontre, Antoine Domingue, le président de l’institution, a estimé que les dires de Varma sont suffisamment graves pour conduire à une action en justice contre la police.

Commentant ce nouvel incident entre un homme de loi et la police, Me Domingue a estimé qu’il est temps que les autorités réagissent pour empêcher toute dérive. Et d’expliquer qu’il ne pensait pas qu’après l’affaire Thandarayen, d’autres incidents du même type allaient se répéter.

Interrogé sur les accusations de politisation du débat et du Bar Council dont il fait l’objet, Antoine Domingue s’est défendu avec vigueur. Expliquant que la loi régissant le Conseil de l’ordre des avocats lui fait obligation de protéger les intérêts des membres de la profession.

A la sortie de la réunion, Yatin Varma a livré peu de détails sur ce qu’il reproche exactement à la police. Selon nos recoupements, l’ancien Attorney General aurait fait l’objet de tentatives d’intimidation verbale, notamment lors de ses récents déplacements aux Casernes centrales. Varma n’a pas précisé non plus s’il compte suivre la recommandation du président du Bar Council.