Quid du récent scandale qui touche encore une fois Youshreen Choomka ? Etienne Sinatambou a refusé de commenter. Le porte-parole du gouvernement a avancé, aux questions des journalistes de l’express à l’origine de l’article de presse incriminant, qu’une enquête est en cours.

L’avocate Youshreen Choomka aurait, vers fin 2015, eu des agissements douteux auprès d’investisseurs étrangers. Elle était alors présidente du conseil d’administration de l’Independent Broadcasting Authority. Et aurait mis en avant ses connexions politiques comme argument pour faire avancer les projets en discussion.

Interrogé sur une photo où figure Pravind Jugnauth au côté de l’un des investisseurs, Etienne Sinatambou met en garde contre toute tentative d’«amalgame». Soulignant qu’une photo n’est pas une preuve des intentions ou des motivations des personnes qui s’y trouvent. Et que de nos jours, les politiciens sont sollicités de part et d’autre pour des clichés.

Autre sujet qui fâche, cette fois pour Ravi Rutnah : est-il en froid avec son parti le Muvman liberater (ML) ? «Non», dément catégoriquement le principal intéressé, qui en veut pour preuve sa présence aujourd’hui aux côtés de ses collègues ministres, dont Eddy Boissezon qui est aussi secrétaire général du ML.

Le bouillant député s’est toutefois emporté, accusant nos confrères de l’express d’avoir piraté ses mails. Le quotidien a publié le courriel de Rutnah daté du 29 avril dans lequel il remet en cause la pertinence du bureau politique du ML du 2 mai. Et où il pointe l’absence de concertation au niveau du parti dans l’organisation du meeting du 1er –Mai.

Etienne Sinatambou a aussi pris à partie Paul Bérenger qui, dit-il, se ridiculise avec son exercice de comparaison des foules du 1er-Mai à Vacoas et Rose-Hill. Le ministre de l’Environnement a voulu, photos aériennes à l’appui, montrer la supériorité numérique des partisans MSM-ML.

Sinatambou s’est aussi attaqué au «deal papa-piti» dénoncé de nouveau par Bérenger en début de semaine. Lui opposant le «deal papa-tifi» : selon Sinatambou, la fille du leader du MMM est pressentie pour être candidate à Vacoas/Floréal (circonscription no 16). Ou encore le «deal papa-zann» au vu de la présence de son gendre au sein du bureau politique des mauves.

Le porte-parole du gouvernement réaffirme la volonté de Pravind Jugnauth et du gouvernement dans la lutte contre la drogue. Le Conseil des ministres a ainsi avalisé un plan directeur national pour le contrôle des drogues.