Les consultations prébudgétaires ont démarré aujourd’hui. Sous la houlette du Premier ministre, qui assume le portefeuille des Finances. Sir Anerood Jugnauth a reçu, ce matin, les représentants des petites et moyennes entreprises (PME) pour entendre leurs doléances mais surtout leurs besoins et suggestions.

Il en a profité pour rappeler la « place spéciale » de ce secteur dans sa vision économique. Et estime que le « principe du ‘Ease of doing business’ » doit être applicable à tous, du petit planteur au petit entrepreneur en passant par les coopératives.

Le Premier ministre (PM) prévient cependant : s’il est disposé à soutenir les PME, les mesures envisagées devront toutefois être « réalisables ». Et tenir compte de la réalité économique.

Amar Deerpalsing, président de la Fédération des PME, s’attend à ce que le PM agisse plus rapidement et « tranche dans le vif ». Les propositions de la fédération, dit-il, ont été soumises dans un memorandum « depuis quelque temps déjà ». La rencontre d’aujourd’hui, poursuit le président de cette fédération, d’exposer à SAJ les problèmes rencontrés, notamment au niveau des finances, de l’information, des infrastructures ou encore des facilités bancaires.

Les PME veulent participer aux efforts d’investissement et ainsi participer booster la croissance, laisse entendre Deerpalsing. Encore faut-il qu’elles y soient encouragées.