Engagé depuis sa création contre le communalisme institutionnalisé, Rezistans ek Alternativ (R&A) annonce officiellement sa participation aux prochaines législatives. Pour Ian Jacob, l’un des animateurs, ce parti offre « une alternative politique crédible » face aux partis mainstream « en panne d’idées » et aux « koustik » qui caractérisent actuellement la scène politique.

Le parti, poursuit Veena Dholah, demande qu’une National Land Audit Commission soit mise sur pied pour que l’accès à la terre et au logement soit reconnu « un droit constitutionnel ».

R&A exprime également son soutien aux travailleurs de l’industrie sucrière et du transport dans leur lutte pour un meilleur salaire et « pour un meilleur partage des richesses dans ses secteurs », souligne Ashok Subron.