Y a-t-il connivence entre des gardes-chiourmes et des détenus impliqués ? Avec les travaux de la commission Lam Shang Leen sur les drogues, le rôle des gardes-chiourmes est aussi passé à la loupe. Certains de ceux auditionnés ont d’ailleurs été sommés de justifier certains montants sur leurs comptes bancaires.

Vinod Appadoo le concède : certains officiers du Mauritius Prisons Service sont «en situation de faiblesse», et des détenus en profitent.

Le commissaire des prisons insiste cependant que son service mène une «campagne agressive» pour sensibiliser aux actes de corruption. Le programme sur l’intégrité que propose l’ICAC aux forces de l’ordre, et lancé ce mardi 17 octobre, participe d’ailleurs à cet effort, indique Appadoo.

Ce dernier est, par ailleurs, très remonté que des informations aient fuité sur l’identité des détenus qui y seront transférés à la prison de La Bastille. Il y aura enquête, insiste-t-il.